Différences entre juristes et avocats

Deux métiers distincts

Beaucoup de personnes sont amenées à croire que le métier de juriste est similaire à celui d'avocat, alors que bien qu’ils aient des points communs, ceux-ci sont différents. Le juriste est différent de l’avocat en ce qui concerne ses statuts, ses rôles, l’encadrement et la réglementation de la profession et le parcours universitaire.

métiers

Crédit photo : Starofservice Avocat Marseille

Différence de statut dans l’entreprise

Le juriste est un salarié qui intervient dans l’entreprise, alors que l’avocat intervient de manière externe et est rémunéré selon ses prestations. Une fois qu’il est engagé dans une entreprise, le juriste ne peut plus exercer le même métier pour une autre entreprise, alors que l’avocat est libre d’exercer son métier pour toute personne physique ou morale qui désire recevoir ses services. Le juriste est rémunéré par un salaire et l’avocat est payé par honoraires.

Différence dans les rôles

Ainsi, l’avocat peut être un juriste dans le sens qu’il peut défendre les intérêts de l’entreprise et rédiger ses actes sous seing privé, alors que le juriste ne peut pas plaider devant le juge pour l’entreprise. L’avocat garantit la validité des actes qu’il contresigne et sa responsabilité est engagée. Par ailleurs, il peut conseiller l’entreprise sur la résolution des litiges et le défendre devant le juge. Par ailleurs, il ne défend pas seulement l’entreprise, il est censé défendre son client qui peut aussi être une personne, une association, un groupe, une institution, etc.

Différence dans l’encadrement et la réglementation de la profession

Aucune règle de déontologie n’encadre la profession de juriste, il dépend de l’entreprise qui l’emploie. Ainsi, une saisie des documents, des dossiers et des correspondances du juriste peut être faite par la concurrence et les autorités fiscales et judiciaires pour les besoins de la justice. Par ailleurs, il n’a pas d’obligation de secret professionnel et de souscrire à une assurance responsabilité. Cependant, l’avocat évolue dans une profession réglementée. Il doit prêter serment et respecter les principes d’indépendance, de loyauté, de confidentialité et du secret professionnel. Il doit obligatoirement souscrire à une assurance responsabilité pour la couverture de ses erreurs commises.

Différences dans le parcours universitaire

Si l’avocat doit obtenir un master pour ensuite faire un concours pour entrer dans une école d’avocat, le juriste n’a besoin que du master pour exercer son métier. L’avocat est appelé à faire de très longues études et de faire plusieurs stages, alors que lembauche du juriste dépend des critères que l’entreprise exige lors de son recrutement. Même avec un BAC+3, il est possible de devenir juriste, cela dépend de l’entreprise. Tout le monde ne peut pas devenir avocat. En effet, même avec un master en droit, si on ne réussit pas au concours, on ne peut pas être avocat, alors que tout un chacun ayant fait des études en droit jusqu’à un certain niveau peut devenir juriste.

Pour aller plus loin

Site du barreau de Paris : http://www.avocatparis.org/