Comment devenir avocat ?

Devenir avocat en France n’est pas simple : L’avocat doit être de nationalité française ou ressortissant d’un Etat membre de la communauté européenne.

L’avocat exerce une profession libérale qui a pour but l’exercice du droit. Il défend les intérêts de ses clients devant la justice. Cela peut être de la médiation ou pour éviter celle-ci.

Quel cursus pour un avocat ?

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur le métier d’avocat

Pour devenir avocat, vous devez obtenir une maîtrise en droit (Niveau Master / Bac +4) ou équivalence, puis passer le concours d’entrée au barreau. Il consiste en une épreuve écrite, qui en cas de réussite, vous offre l’accès à un oral. Ce concours, très difficile, donne accès à l’entrée au Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats (CRFPA).

Après 18 mois de cours, vous obtiendrez le CAPA (Certificat d’Aptitude à la Pratique du métier d’Avocat). Alors, vous prêterez serment pour respecter le code de déontologie de la profession. Après ce long périple d’études passionnantes, vous devrez suivre un stage de deux ans dans un cabinet d’avocats avant de prendre votre destinée professionnelle en main.

Quelques exemples de missions confiées à l’avocat

La pension alimentaire est une somme due par un parent au parent qui a obtenu la garde de l’enfant. Son montant et son éventuelle indexation sont fixés par le juge ou par la convention homologuée. Typiquement, l’avocat (idéalement spécialisé en droit de la famille) assistera son client pour dresser le dossier et obtenir, le cas échéant, la garde de l’enfant, et demander les conditions de dédommagement (pension alimentaire, prestations compensatoires, etc.)

Également, l’avocat peut intervenir dans le monde des affaires et le monde des entreprises. En effet, son rôle est capital puisqu’il permet aux employeurs et autres entrepreneurs de se protéger d’un point de vue juridique, mais aussi d’un point de vue fiscal en optimisant les revenus de ces derniers. L’objectif est de mettre en place une réelle structure dans un pays donné afin de délocaliser et d’optimiser l’assiette fiscale, ou de procéder à un montage juridique multi-sociétés afin de répartir intelligemment les charges de l’entreprise.

Aussi, les avocats peuvent intervenir dans le cadre de fusion ou d’acquisition via une stratégie de croissance externe (de nombreux exemples peuvent être trouvés dans les acquisitions entre grands groupes internationaux). Ces opérations sont très spéciales et le nombre d’éléments qui intervient est colossal. En ce sens, de véritables armées d’avocat sont mises en place pour faciliter un tel rachat, ou une telle acquisition.

Les avocats peuvent aussi intervenir dans de nombreux autres domaines comme le droit de la famille, le droit de l’immobilier, le droit routier ou encore le droit du travail et le droit administratif.

En somme, au fil de nos vies, l’intervention d’un avocat, même si cela est toujours une démarche un peu effrayante, est une réalité et son rôle est avant tout de défendre les intérêts de son client, quel qu’il soit.

Retour haut de page