3 conseils pour mieux gérer la fiscalité de votre entreprise

3 conseils pour mieux gérer la fiscalité de votre entreprise

En France, la fiscalité des entreprises est régie par une multitude de lois, de textes et de mesures, les unes aussi complexes que les autres. Les chefs d’entreprises et les entrepreneurs rencontrent donc souvent des difficultés pour gérer correctement la fiscalité de leurs sociétés. Découvrez 3 conseils efficaces pour améliorer la gestion fiscale de votre entreprise.

Tenez votre avocat d’affaires informé de tout changement au sein de votre entreprise

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur le droit des affaires

Pour optimiser la gestion de la fiscalité de votre entreprise, il est important d’informer votre avocat fiscaliste des transformations intervenues au sein de celles-ci. En effet, l’administration fiscale impose les entreprises en fonction de divers critères.

Par exemple, si votre entreprise était concernée par l’impôt sur le revenu, elle pourrait être éligible à l’impôt sur les sociétés à la suite de certains changements. Pour ce faire, vous devez régulièrement contacter votre avocat d’affaires pour lui transmettre les informations concernant l’évolution de l’entreprise. Celles-ci peuvent concerner des aspects tels que :

  • le changement de la forme juridique de l’entreprise (passer d’une SNC à une SARL par exemple),
  • le transfert du siège social,
  • l’augmentation du capital de l’entreprise,
  • la modification des statuts de la société,
  • le renouvellement des organes dirigeants…

En fournissant ces différentes informations à votre avocat fiscaliste, ce dernier pourra vous donner de bons conseils afin de respecter vos obligations fiscales. Vous pourrez également d’une part réduire la pression fiscale et d’autre part optimiser votre fiscalité pour diminuer le montant de vos impôts.

Vous trouverez sur achille-avocats.com des avocats d’affaires compétents et disponibles à vous aider dans la gestion fiscale de votre entreprise. Ces professionnels interviennent également dans tous les domaines du droit commercial (cession de fonds de commerce, franchise, gestion de contentieux…).

Avocat en droit des affaires

Assurez-vous de comprendre les implications fiscales de toute décision d’entreprise

Chaque décision d’entreprise peut potentiellement avoir des répercussions sur la fiscalité de votre entreprise. L’un des exemples palpables est la modification de la forme juridique de l’entreprise. En effet, si vous décidez de passer d’une SNC à une SARL, votre entreprise sera soumise à un régime d’imposition plus contraignant.

Pour ce faire, évitez de prendre vos décisions sans prendre le temps d’analyser les effets qu’elles auront sur votre traitement fiscal. Appréhender les conséquences fiscales de chacune de vos décisions vous permettra d’éviter les mauvaises surprises et toutes déconvenues avec l’administration fiscale.

Restez organisé et gardez trace de toutes vos actions

Les entreprises sont astreintes à plusieurs obligations ou contraintes en matière de gestion fiscale. Parmi celles-ci, nous pouvons citer l’obligation de tenir une comptabilité à jour. Ainsi, veillez à enregistrer de manière journalière l’ensemble des opérations comptables de votre entreprise.

Vous devez néanmoins faire preuve d’une bonne organisation dans la gestion de la trésorerie et de la comptabilité. Ainsi, classez et conservez rigoureusement les différents documents qui suivent :

  • les factures de ventes,
  • les notes de frais,
  • les documents relatifs aux opérations bancaires,
  • les déclarations fiscales et sociales…

Quoi qu’il en soit, il est important que vous conserviez tous les éléments nécessaires au suivi comptable de votre entreprise. Idéalement, vous pouvez utiliser un logiciel dédié pour simplifier et automatiser votre gestion comptable.

Retour haut de page